Accueil > Actualités > Une réflexion pour le solstice d’été

Une réflexion pour le solstice d'été

Nouvelles

Par Marie-Louise Perron, Gardienne du savoir
Centre autochtone, Université Saint-Paul

Taanshi kiawaw, salutations à tous et à toutes !

Alors que je vous écris en ce 21e jour de juin, nommé aussi la lune des fraises, le solstice d’été ou encore la Journée nationale des peuples autochtones, je me rappelle que ce sont les ancêtres qui m’ont amenée ici, et je leur en suis reconnaissante, ainsi qu’au Créateur de tout ce qui existe. Aujourd’hui, j’aimerais partager avec vous une réflexion touchant les sept enseignements sacrés qui m’ont été donnés : la vérité, le courage, l’honnêteté, l’amour, le respect, l’humilité et la sagesse. À notre époque, celle de l’anthropocène, nous avons vraiment besoin de ces enseignements !

La lune des fraises est une période propice aux voyages vers des lieux sacrés, aux retrouvailles avec la famille et les amis après un hiver difficile, aux discussions sur l’état du monde, au partage, les uns avec les autres, de nos histoires, de nos chants, de nos danses, de nos cérémonies et de nos économies, bref, une période qui favorise le rétablissement des liens avec toutes nos relations.

Nous avons tendance à trouver des excuses pour les erreurs du passé, mais nous devrions plutôt écouter les appels à l’action afin que justice soit faite pour ces horribles erreurs, et croire aux promesses de changement sociétal. Il est temps pour nous tous en tant qu’individus – et pas seulement à tous les niveaux de gouvernement – de reprendre ces mots de justice et de changement et de les traduire en actions pour créer le genre de monde que nous voulons pour nos enfants des sept générations à venir.

La volonté d’instaurer un monde meilleur active l’enseignement de la vérité, pour faire face à la vérité de l’histoire canadienne et des histoires coloniales partout dans le monde; la vérité doit venir avant la réconciliation. La vérité évoque aussi les enseignements du courage et de l’honnêteté. Il faut du courage pour se regarder soi-même, pour voir comment on vit réellement dans la société, et de l’honnêteté pour être prêt à faire les changements nécessaires à l’amélioration de celle-ci.

Le fait de nous regarder nous-mêmes nous apporte l’enseignement de l’amour. Nous devons d’abord nous aimer nous-mêmes avant de pouvoir aimer les autres, ceux qui nous ressemblent, mais aussi ceux qui ne nous ressemblent pas. L’amour peut accomplir des merveilles, nous amenant à l’enseignement du respect, à comprendre que nous devons le respect à toute la création, même aux êtres dont le but est encore un mystère pour nous. Faire une place à l’inconnu dans nos vies, aux mystères visibles et invisibles du monde, nous conduit directement à l’enseignement de l’humilité, un enseignement vraiment difficile en ces temps d’influenceurs, de « likes » sur les médias sociaux, d’aspirations à devenir des stars…

À ce moment de l’année, la Terre-Mère nous apporte un puissant adjuvant, qui arrive juste à temps pour la saison des voyages, des rassemblements et du renouvellement des relations : la fraise, qui est à la fois aliment et médicament. Ce petit fruit a la forme d’un cœur et est rouge comme notre sang vital, nous rappelant de parler et d’agir avec bonté dans nos cœurs.

Enfin, nous atteignons l’enseignement de la sagesse, celui qui nous permet de connaître notre place dans l’univers et d’être reconnaissants envers la Terre, notre mère, qui nous fournit tout ce dont nous avons besoin, et envers le Créateur. Cet enseignement peut nous conduire vers une vie plus équilibrée.

Bon voyage à tous et à toutes et passez un bel été !

Cette réflexion a été originellement publiée le 21 juin 2023.

Autres articles qui pourraient vous intéresser