Centre de recherche en éthique publique et gouvernance
centre-ethique@ustpaul.ca
Téléphone : 613-236-1393
1-800-637-6859
Liens rapides
Print Imprimer

Midi rencontre du CRÉPuG: L’Anarchie peut-elle se passer de médiations ?

Poster_anarchy

 

29 NOVEMBRE 2018, 12 h 15 à 13 h 30
L’ANARCHIE PEUT-ELLE SE PASSER DE MÉDIATIONS?
(Is Anarchy Without Mediation Possible?)
Discussion entre Francis Dupuis-Déri et Julie Paquette 
autour de l’ouvrage : FRANCIS DUPUIS-DÉRI, LA PEUR DU PEUPLE, AGORAPHOBIE ET AGORAPHILIE POLITIQUES (LUX, 2016)

SPONTANÉISME OU PROCÉDURALISME? Francis Dupuis-Déri semble naviguer entre deux pôles : celui de la plèbe de tendance révolutionnaire, privilégiant l’instantanéité des rapports, comme les ont formulés certains crypto-anarchistes, plus libertariens que libertaires, et celui du démos, plus procéduraliste. Le premier pôle subit souvent l’opprobre des détracteurs de l’anarchisme, pour lesquels un sujet ne propose nulle politique lorsque ses revendications s’originent dans l’autofondation et la spontanéité. Contre de tels détracteurs, tout l’intérêt de l’ouvrage de Dupuis-Déri réside en ce qu’il souligne la manière dont l’instantanéité de certains mouvements sociaux, la « spontanéité de certaines mobilisations collectives » est plutôt « apparente », puisqu’elle est le plus souvent le résultat d’assemblées sujettes à des « procédures [qui] sont, en partie, le résultat de décennies de luttes ». Au final, c’est une tension entre positions assembléiste et insurrectionnaliste que manifeste l’ouvrage. Dupuis-Déri, à défaut de trancher, semble privilégier la diversité des tactiques. La suite en discussion le 29 novembre prochain. 

Pour information, contactez la prof. Paquette jupaquette@ustpaul.ca.

GRATUIT/OUVERT À TOUTES ET TOUS
L’événement se déroulera en français 
Université Saint-Paul
Atelier d’innovation sociale Mauril-Bélanger, 
Salle Desjardins, 95 rue Clegg, Ottawa

 



Bookmark and Share

Autres liens