Service de Recrutement et des Communications
info@ustpaul.ca
Téléphone : 613-236-1393
1-800 637-6859
Poste 2344
Liens rapides
Print Imprimer

Le projet Beau Dodo : tout un cadeau

Cet automne, l’Université Saint-Paul a accueilli une cinquantaine de conseillers en orientation de la région. Pour gâter leurs invités, nos agentes de recrutement avaient préparé un cadeau bien spécial : des plants d’aloès achetés au profit du projet Beau Dodo Gatineau. Lancée par Josée Martel, une mère de famille en quête de justice sociale, cette initiative permet de distribuer des colis bien particuliers aux familles dans le besoin. Découvrez cette œuvre de bienfaisance pour laquelle nous avons craqué.

Besoin essentiel

Assurer un bon sommeil d’hiver aux tout-petits, voilà l’objectif que s’est donné Josée Martel, qui a créé il y a quelques années un projet consistant à procurer aux jeunes enfants des articles qui favorisent l’installation d’une routine « dodo » saine et bénéfique à la fois pour l’enfant et le parent. « Le colis Beau dodo, indique t elle, contient tout ce qu’il faut pour donner du réconfort, que ce soit un pyjama chaud ou des produits d’hygiène corporelle, en passant par des livres d’histoires et, naturellement, une couverture chaude et douce ! »

Le mercredi 21 novembre dernier, ce sont 53 enfants, majoritairement âgés de six ans et moins, qui ont reçu un colis Beau dodo. « Les familles bénéficiaires, précise Mme Martel, sont sélectionnées par deux organismes à but non lucratif de la région, Espoir Rosalie et le Centre d’animation familiale de l’Outaouais, qui viennent aussi en aide aux familles ayant des besoins particuliers. » Une dizaine de colis additionnels ainsi qu’une trentaine de coffrets de lecture ont aussi été distribués.

Un bébé aloès pour un bébé bien au chaud

Pour financer le projet, Mme Martel compte sur les dons et sur… son pouce vert ! « J’ai plusieurs "mamans" aloès chez moi, confie Mme Martel. J’ai donc décidé de recueillir les "bébés" et de les mettre en vente sur les médias sociaux pour recueillir des fonds. » Résultat : l’Université Saint Paul a acheté 50 plants d’aloès pour les conseillers en orientation, et les recettes ont pratiquement couvert l’achat des 53 pyjamas chauds. « La petite plante représente un peu le petit enfant qui, lui aussi, est appelé à grandir, entouré de soins. »

Étudiants recherchés

Le projet Beau Dodo Gatineau est rendu possible grâce au dévouement de nombreux bénévoles, donateurs et partenaires. Mais il y A BEAUCOUP à faire, et Mme Martel est à la recherche de collaborateurs permanents ! Compte tenu de sa popularité, le projet Beau Dodo continuera de répondre aux demandes urgentes tout au long de l’hiver, et bien au-delà. « Mes nouveaux bébés aloès sont déjà dans leur berceau et seront mis en vente au printemps, nous assure t elle. Chaque plant portera le prénom d’un enfant bénéficiaire et permettra l’achat d’un pyjama. »

Vous voulez vivre une expérience enrichissante en communications sociales et apporter du soutien à des enfants dans le besoin ? N’hésitez pas à communiquer avec Josée Martel sur les médias sociaux ou par courriel à joseemartel39@gmail.com.

Remarque : Cet article a été rédigé en collaboration avec Aude-Flora Malouangou Maroundou, étudiante de troisième année au baccalauréat en communications sociales et étudiante ambassadrice.



Bookmark and Share

Autres liens