Groupe de recherche pour la réconciliation sociale, paix juste et développement
srs@ustpaul.ca
Téléphone: 613-236-1393
Poste 2483
Liens rapides

Rapport du séminaire du midi

L’utilisation du processus de facilitation 
pour gérer un conflit  

(Présentation en anglais - discussion bilingue)

Date : 17 septembre 2014

Heure : 12 h à 13 h 15

Conférencier : Brian Strom, directeur général, ICRC 

Points discutés

Les processus de facilitation peuvent être utilisés pour susciter des changements organisationnels lors de conflits internes. Ils peuvent aussi servir à répondre au conflit déclaré. De plus, l’entraînement comme formule de processus facilité peut être utilisé pour une intervention ciblée pour les communautés. Brian Storm est le directeur général de l’Institut canadien pour la résolution des conflits. Il nous parlera à partir de sa vaste expérience avec un nombre impressionnant d’interventions de groupes et de formations auprès de milliers de personnes.

Commentaires des participants

  • Les participants ont appris sur le continuum du soutien des décisions; ils voudraient également en savoir plus sur la résolution des conflits et la théorie de la médiation à partir d’un point de vue pratique (développement professionnel et Tierce partie neutre, TPN).
  • Les participants étaient reconnaissants pour la présence de personnes provenant de l’extérieur de l’environnement universitaire, ce qui a permis une discussion plus large et a donné une idée plus réaliste de ce en quoi consiste vraiment le domaine.
  • La discussion sur le thème du consentement et de ses nombreuses formes a été très révélatrice pour plusieurs participants.
  • Suggestions de sujet pour prochains séminaires : la justice réparatrice et les processus de cercle (du point de vue d’un praticien) et les aspects de première ligne (médiateurs familiaux et les médiateurs du gouvernement), le transfert des compétences et des processus de facilitation dans un contexte international.
  • Suggestion générale : fournir plus de discussions et d’exercices sur la facilitation durant l’après-midi et le soir, ainsi que la création d’un programme de stage avec le gouvernement ou dautres organisations, se concentrant davantage sur le processus plutôt que sur le contenu.

Impression générale de la rétroaction des participants

  • Les participants semblent avoir trouvé le séminaire très utile; particulièrement recevoir des instructions précises sur les niveaux de compétences et les questions à poser lors de l’entrée dans le processus de réconciliation.
  • L’autoréflexivité du conférencier a été également appréciée en ce qui concerne l’accueil de la rétroaction.
  • Remettre en cause le sens du consentement a été considéré comme un exercice de grande valeur, en plus de maintenir une ouverture d’esprit dans ces types de processus.
  • L’applicabilité et l’ampleur des perspectives possibles du séminaire ont été très appréciées en général.
  • Le séminaire était clair et compréhensible pour un public qui n’était pas entièrement composé de participants ayant une formation en études de conflits.