Groupe de recherche pour la réconciliation sociale, paix juste et développement
srs@ustpaul.ca
Téléphone: 613-236-1393
Poste 2483
Liens rapides

Membres

L’adhésion est offerte à tous les membres du corps professoral, doctorants et doctorantes de l’Université Saint-Paul, ainsi qu’aux anciens étudiants du programme d’études de conflits qui ont conservé un intérêt pour la mission du Groupe de recherche. Les collaborateurs et les partenaires de projets de recherche associés au Groupe de recherche peuvent également devenir membres.

Vern Neufeld Redekop, directeur

Vern Neufeld Redekop

Vern Neufeld Redekop est professeur titulaire en études de conflits à l’Université Saint-Paul d’Ottawa. Son implication dans la formation et le développement de programmes l’a amené dans des communautés autochtones du Canada ainsi qu’en Bosnie-Herzégovine, au Soudan, à Taiwan et dans d’autres pays. Ses idées théoriques et pratiques ont trouvé leur forme dans son livre De violence à bienveillance, qui comprend deux chapitres consacrés à la théorie mimétique et du bouc émissaire, et a été organisé autour des concepts de structures mimétiques de la violence et des structures mimétiques de la bénédiction. Des recherches ultérieures ont porté sur le sujet des foules de manifestation et la police, ce qui a conduit à (avec Shirley Paré) Manifester en démocratie : L’approche du respect mutuel. Oxford University Press a publié Introduction to Conflict Studies: Empirical, Theoretical, and Ethical Dimensions, qu’il a coécrit avec Jean-François Rioux. Il a dirigé (avec Thomas Ryba) René Girard and Creative Mimesis et René Girard and Creative Reconciliation. Ses recherches actuelles portent sur la spiritualité, l’éveil à la créativité, et la réconciliation et le processus de dialogue communautaire sur la réconciliation sociale et le développement économique.

Gloria Neufeld Redekop, coordinatrice

Gloria Neufeld Redekop, coordinatrice du Groupe de recherche sur la réconciliation sociale, la paix juste et le développement, a complété une maîtrise en christianisme primitif et un doctorat sur les femmes et la religion à l’Université d’Ottawa. Elle a enseigné comme chargée de cours à l’Université Carleton et à l’Université Saint-Paul. Ses publications incluent The Work of Their Hands: Mennonite Women’s Societies in Canada et Bad Girls and Boys Go to Hell (or not): Engaging Fundamentalist Evangelicalism. Ses recherches actuelles portent sur le thème de la spiritualité, en particulier sur la façon dont les individus définissent la spiritualité, ce qu’être spirituel signifie pour eux, et la relation entre la spiritualité et la religion.

Geneviève Parent

Geneviève Parent s’est jointe à l’Université Saint-Paul en 2010 à titre de professeure adjointe au programme d’études de conflits. Elle a travaillé à l’Université Laurentienne de Sudbury comme professeure adjointe en science politique. Elle détient une maîtrise et un doctorat en criminologie de l’Université de Montréal. Sa recherche se concentre sur les « génocides intimes », tels que les atrocités au Rwanda et en ex-Yougoslavie, sur les traumatismes, la justice transitionnelle, la guérison et la réconciliation. Parmi ses publications, mentionnons « Managing Life in Afghanistan: Canadian Tales of Peace, Security and Development » (coauteure, avec Bruno Charbonneau), dans B. Charbonneau et W. Cox (éd.), Locating Global Order: American Power and Canadian Security after 9/11 (Vancouver, UBC Press, 2010). Elle travaille présentement à la rédaction d’un livre sur la consolidation de la paix et les psychologies de la paix, fondées sur une analyse comparative de victimes de conflits.

Peter Pandimakil

Peter G. Pandimakil est professeur associé à la Faculté de sciences humaines de l’Université Saint-Paul. Il enseigne aux programmes d’études de conflits et du ministère pastoral. Il a déjà été professeur en Tanzanie, ainsi qu’à l’Université de Valladolid, en Espagne, où il donnait des cours spécialisés de deuxième cycle sur l’Inde. Peter Pandimakil est aussi membre de la faculté Estudio Agustiniano à Valladolid, en Espagne. Ses recherches récentes portent sur la diversité religieuse, le pluralisme et les droits de la personne.

Aliaa Dakroury

Activités de recherche : les droits de la communication; la mondialisation et les technologies de l’information et de la communication; la gouvernance et les politiques canadiennes des médias; la justice sociale et les droits culturaux; l’islam et la représentation des médias.

Alexandra Pleshoyano

Christian Bellehumeur

Louis Guay

Lora Thacker

Marc De Kesel

Richard McGuigan

Philothee Kigeme

Nasim Abdillahi

Emilie Fort

Lauren Michelle Levesque

Sylvie Lemieux

Constance Morley

Priya Saibel

Mark Slatter

Naresh Singh

Bonnie Weppler

Luke Moyer

Pawel Mazucek

Arianna Laboccetta

Emily O’Brien

Lillian Okumu

Adli Alkhaledi

Angela Kiraly

Vlad Stamate

George Justin B. Achor

Oscar Gasana

Gharam Mahfouz

Elly Vandenberg

Robynn Collins