Groupe de recherche pour la réconciliation sociale, paix juste et développement
srs@ustpaul.ca
Téléphone: 613-236-1393
Poste 2483
Liens rapides

La consolidation de la paix : les défis des politiques, de l’engagement global et des femmes
– L’agenda de paix et sécurité

Date : 12 septembre 2017

Heure : de 12 h 15 à 13 h 15

Conférencière : Larisa Galadza, directrice générale, Stabilisation et opérations de la paix, Affaires mondiales Canada 

Le programme d’opérations

  • Assure la direction de la politique du programme et du plaidoyer.
  • Assure la coordination et la cohérence de la réponse du gouvernement. Récemment, le programme s’assure que la réponse du gouvernement lors de désastres est cohérente et coordonnée.
  • Appuie la justice transitionnelle dans les États fragiles tels que le Mali, l’Ukraine, la Colombie, Haïti, le Soudan du Sud, l’Iraq et l’Arabie Saoudite. Le programme choisit des pays où les problèmes sont reliés à la paix.
  • De façon générale, le secrétaire général des Nations Unies a conçu le programme de prévention de part et d’autre du système des Nations Unies. Les Nations Unies tiennent à prévenir la réémergence de la violence.
  • Les conflits violents sont à la hausse. Nous n’allons pas éviter la violence si nous n’examinons pas l’exclusion. Larisa recommande la brochure Pathways for Peace: Inclusive Approaches for Preventing Violent Conflict (Le groupe de la Banque Mondiale et des Nations Unies – en anglais) https://openknowledge.worldbank.org/handle/10986/28337
  • Pour ce qui est des questions de genre, il est important de savoir comment ces problèmes touchent les femmes et les filles. Les femmes doivent être présentes.

Ce qui s’est bien passé au Canada

  • Approches inclusives pour résoudre les problèmes.
  • L’élan pour l’intégration et l’innovation. Nous devons faire une différence. Dans la politique d’aide internationale, le féminisme est le premier élément.
  • L’approche féministe est en marche – dans l’analyse du genre et en regardant les problèmes à travers une perspective du genre. Il ne s’agit plus de savoir si les femmes sont incluses ou non, mais plutôt comment.

Défis

  • Nécessité de répondre aux conflits plus tôt. Le Canada attend de savoir comment les autres pays vont approcher le conflit avant d’agir.
  • La primauté de la politique à l’échelle locale. Nous devons être plus stratégiques à l’échelle locale – comment gérer cela en rapport avec la politique nationale.
  • Affaires mondiales Canada doit accroître ses capacités, en particulier en matière de médiation.
  • Stabilisation et opérations de paix souhaite faire participer la société civile de diverses façons, afin d’assurer la durabilité et que cela s’ajoute aux leçons intégrées dans le passé.