Administration et Gouvernance
Téléphone : 613-236-1393
1-800-637-6859
Liens rapides

Bureau des gouverneurs

Rôle 

La gouvernance et l’administration globale de l’Université Saint-Paul sont confiées au Bureau des gouverneurs (BG). Cela signifie que le Bureau des gouverneurs prend les décisions financières et établit les règlements jugés nécessaires pour assurer la saine gestion des biens de l’Université, selon la politique éducative établie par le Sénat. Le Bureau peut créer les comités qu’il juge nécessaires pour exercer ses pouvoirs. Les membres du Bureau des gouverneurs sont nommés par le Bureau des gouverneurs, action rendue possible à la suite d’une délégation de pouvoirs au BG par Le provincial de la province Notre-Dame-du-Cap des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée, avec le consentement de son Conseil.

 

Membres du BG 2023-2024

  • Marie-Michèle Laferrière, présidente du BG (CECCE)
  • Marc Tassé, MBA, CPA, CA, vice-président du BG
  • Chantal Beauvais, rectrice
  • Carole Breton, vice-rectrice à la gouvernance et secrétaire générale
  • Iva Apostolova, vice-rectrice intérimaire à l’enseignement et à la recherche
  • Éric Martin, vice-recteur à l’administration
  • Jérémie LeBlanc, Bibliothécaire en chef
  • Andrzej Jastrzebski, OMI
  • Soukaina Boutiyeb, présidente ACFO Ottawa
  • Darlene Upton, vice-présidente, Établissement et conservation des aires protégées,Parcs Canada
  • Hashem Mawlawi, Directeur, Ministère de la Défense nationale (MDN)
  • Daryold Winkler, Pasteur St. Basil’s Parish Ottawa et membre de M’Chigeeng First Nation

 

* * *

Le 31 janvier 2018, le Conseil d’administration a approuvé l’utilisation des dénominations « Bureau des gouverneurs » au lieu de « Conseil d’administration » et de « Board of Governors » au lieu de « Council of Administration », pour des raisons d’usage, sans modifier les documents officiels, tels les documents législatifs et légaux.

L’Université fait la mise à jour de la terminologie dans son site web et ses publications pour refléter cette décision. Toutefois, l’ancienne terminologie pourrait subsister, surtout dans les textes officiels. Dans de tels cas, les anciens termes ont la même signification que les nouveaux termes et doivent être considérés comme équivalents.

* * *