Services de Pastorale
Téléphone : 613-236-1393
1-800-637-6859
Poste 2315
Liens rapides

Dévoilement d’une nouvelle statue de sainte Kateri Tekakwitha à l’Université Saint-Paul

Le 21 octobre 2019, l’Université Saint-Paul dévoilait une nouvelle statue de sainte Kateri Tekakwitha, la première femme autochtone à être canonisée.

« La statue de sainte Kateri constitue un ajout important à notre chapelle, affirme Chantal Beauvais, rectrice de l’Université Saint-Paul. Elle honore non seulement une femme de foi, mais une femme courageuse qui s’est sentie attirée par une voie intégrant les traditions tant mohawks que catholiques. »

Le dévoilement a eu lieu après une messe commémorative pour la canonisation de sainte Kateri Tekakwitha. Afin de célébrer son héritage, une cérémonie de purification, un cercle de tambours et des chants en langues traditionnelles ont été intégrés à la messe.

L’Université a reçu un don pour confier à Stephen McComber, un sculpteur mohawk de Kahnawake, la tâche de créer la statue. M. McComber l’a sculptée à la main dans une pièce de sapin baumier, une espèce de conifère courante dans la région de Kahnawake.

La statue est exposée dans la chapelle de Mazenod.

À propos de sainte Kateri Tekakwitha

Kateri est née en 1656; son père était chef mohawk et sa mère, algonquine. À l’âge de quatre ans, la petite fille et sa famille contractent la variole; sa mère, son père et son jeune frère meurent au cours de l’épidémie.

À 19 ans, Kateri se convertit au catholicisme et prend le nom de Catherine (Kateri étant la forme mohawk du nom). À sa conversion, elle fait vœu de chasteté et consacre sa vie à la foi. Kateri meurt à l’âge de 24 ans le 17 avril 1680.

Sainte Kateri a été béatifiée en 1980 par le pape Jean-Paul II et canonisée le 21 octobre 2012 par le pape Benoît XVI.



Bookmark and Share

Autres liens