Services de Pastorale
pastorale@ustpaul.ca
Téléphone : 613-236-1393
1-800-637-6859
Poste 2315
Liens rapides
Print Imprimer

Mission

Bienvenue aux services de pastorale!

Compte tenu de la nature de l’Université Saint-Paul qui «est une institution catholique, bilingue, à orientation œcuménique», l’équipe pastorale s’engage à continuer la mission du Ressuscité, avec toute la communauté universitaire.

Comme des disciples appelés à faire œuvre d’humanisation, nous proposons de porter notre regard vers un modèle référent :  Saint Eugène de Mazenod.  Il est le fondateur d’une congrégation missionnaire et apostolique, les Oblats Missionnaires de Marie Immaculée. Ce sont les Oblats qui ont fondé l’Université.  Le charisme de cette communauté d’origine française est dédié à l’évangélisation des plus pauvres des pauvres et des abandonnés.  Ce charisme continue de s’incarner dans les particularités d’un milieu universitaire catholique.

Comme Saint Eugène et avec lui, nous énonçons trois dimensions qui seront prioritaires pour l’année 2013-2014 . En filigrane ou de manière explicite, nous pouvons les retrouver dans la pensée et la pratique de l’homme d’action au grand cœur apostolique qu’était Saint Eugène de Mazenod.

Accueillir :  l’accueil est l’acte fondateur de l’Église.  C’est là que les gens découvrent l’hospitalité de Dieu et la grandeur de son amour pour chacun et chacune et pour toute l’humanité.  Quand Eugène de Mazenod s’adresse à ses frères, il demande qu’ils «accueillent toujours les personnes avec une charité inépuisable». Ailleurs, il évoque la nécessité pour les membres de son institut de «cultiver spécialement la douceur miséricordieuse, en travaillant sans relâche à devenir doux».  La grandeur de l’accueil se manifeste par la compassion et l’écoute.

Servir :  le service est une forme de dépossession de soi qui invite au dépassement et à la générosité.  Rien ne doit être épargné afin de se faire le prochain de l’autre.  Une des caractéristiques fondamentales d’Eugène était son zèle apostolique.  Il voyait les besoins et avec d’autres hommes de sa trame, il y répondait avec empressement. «Celui qui voudra être des nôtres, devra brûler du désir de sa propre perfection, être enflammé d’amour pour Notre Seigneur Jésus Christ et son Église, d’un zèle ardent pour le salut des âmes». La générosité dans le service des plus démunis provenait du sentiment qu’ils sont profondément et particulièrement aimés de Dieu.

Célébrer : célébrer est un art tant dans sa propre vie que par une participation communautaire.  Il s’agit de rendre grâce pour tout ce qui est offert et vécu comme un don qui vient de Dieu.  Eugène de Mazenod était un homme de prière qui se laissait toucher.  Il savait vivre et exprimer sa sensibilité spirituelle avec aisance.  Que ce soit lors de sa conversion dramatique un Vendredi saint, après la communion ou durant l’oraison devant le Saint-Sacrement, ou après son ordination presbytérale, il se laissait imprégner de l’amour de Jésus dans le pain eucharistique. De cette profondeur, jaillissait l’action de grâce pour sa vie et pour les frères partout dans le monde.