Université Saint-Paul
Téléphone : 613-236-1393
1-800-637-6859
Liens rapides
Print Imprimer

banner-rapport

Rapport sur le plan stratégique 2014-2019

Ce rapport annuel fait état de notre cheminement quant aux  objectifs fixés dans notre plan stratégique 2014-2019, intitulé Changer la face du monde. Ce plan stratégique reflète notre mission, qui veut que l’Université Saint-Paul soit un lieu où s’accomplit une œuvre unique d’humanisation de la société :

 

  • comme institution catholique, nous nous consacrons à l’intelligence de la foi chrétienne, à son intégration dans la vie quotidienne et à la promotion de valeurs issues de l’humanisme chrétien dans un esprit œcuménique;
  • comme institution bilingue, nous voulons créer un milieu propice pour les communautés d’expression française et anglaise, avec un souci particulier pour la richesse de la diversité culturelle; et
  • comme institution universitaire, nous recherchons, en collaboration avec nos partenaires, l’excellence dans l’enseignement, la recherche et la formation professionnelle.

 

Les efforts de nos comités de planification ont culminé, en 2014, avec l’approbation de notre plan stratégique qui met l’accent sur cinq priorités stratégiques :

 

  • une offre de programmes d’études renouvelée;
  • des activités qui encouragent à poursuivre les études;
  • la garantie d’une formation complète et une proximité de services;
  • la compétence exceptionnelle du personnel et son rayonnement;
  • et l’engagement envers nos communautés.

 

S’appuyant sur notre plan stratégique, le plan d’action oriente et mobilise le personnel administratif, enseignant et de soutien dans l’atteinte de nos objectifs. Notre évaluation indique que l’Université est sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs.

 

 

1. Une offre de programmes d’études renouvelée

 

L’Université Saint-Paul veut offrir des services accrus, plus pertinents, qui répondent aux besoins de la société. De fait, le positionnement de l’Université Saint-Paul se caractérise par l’étude de l’être humain sous plusieurs facettes. Voici quelques-uns des programmes qui ont été créés au cours des dernières années : certificat en résolution de conflits, B.A. spécialisé en relations humaines et spiritualité, B.A. spécialisé en communications sociales, B.A. avec majeure en études de conflits, maîtrise en études théologiques, M.T.S. in Eastern Christian Studies (en anglais), maîtrise en théologie, M.Div. in Eastern Christian Studies (en anglais), M.Div. in Anglican Studies (en anglais). Les qualifications additionnelles en éducation religieuse, une première pour les francophones, viennent compléter le tableau.

 

Les diplômes d’études supérieures (D.É.S.) remportent la faveur d’étudiants à la recherche d’une spécialisation, d’une formation d’appoint ou qui désirent approfondir un sujet d’intérêt personnel. Ils sont aussi très prisés par ceux qui sont déjà sur le marché du travail, qui pensent faire un retour aux études ou qui songent simplement à réorienter leur carrière. Il est possible d’obtenir un D.É.S. après un an d’études à temps plein, ou encore en suivant des cours à temps partiel et à distance. Les D.É.S. sont souvent un tremplin vers des études au niveau de la maîtrise. Depuis 2015, nous offrons le D.É.S. en théologie contemplative et mentorat spirituel et, depuis 2016, le D.É.S. en accompagnement et spiritualité en soins palliatifs.

 

Le travail en collaboration et en partenariat avec d’autres établissements permettra de maximiser les ressources, d’être créatif et de mieux servir la population étudiante. L’Université Saint-Paul offre ainsi plus de cours, plus de programmes et plus de passerelles favorisant la mobilité et la reconnaissance de crédits, afin de mieux répondre aux attentes de l’Église, de la société et du gouvernement, par une efficience accrue du cheminement scolaire. Ainsi, des ententes ont été signées avec l’Université de Sudbury pour des cours en philosophie, avec le Collège universitaire dominicain, à Ottawa , dans les domaines de la philosophie,
de la théologie et du latin ainsi qu’avec l’Université Laval concernant des cours en théologie.

 

Par ailleurs, un nombre important de passerelles ont été établies avec les collèges suivants : La Cité, Boréal, St. Lawrence et Algonquin. Ces dernières ententes permettent de reconnaître jusqu’à soixante crédits en études de conflits, en éthique publique, en communications sociales ou en relations humaines. Une entente a aussi été signée avec l’Université de Hearst afin de mettre en place une passerelle à la maîtrise en counselling et spiritualité. Finalement, une entente avec le Broken Bay Institute permet d’offrir des programmes de droit canonique en Australie.

 

 

2. Des activités qui encouragent à poursuivre les études

 

Le maintien des étudiants dans le système scolaire passe par les liens créés avec les écoles secondaires. Chaque occasion de faire vivre aux élèves une expérience en salle de classe à l’Université Saint-Paul leur ouvre des perspectives d’études postsecondaires; chaque visite à l’Université Saint-Paul facilite la transition à l’université et est l’occasion, tant pour les conseillers en orientation que pour les parents, de découvrir ses nombreux programmes. C’est pour cette raison que des majeures haute spécialisation (MHS) ont été mises sur pied de concert avec les conseils scolaires de la région et offertes à leurs élèves sur le campus de l’Université Saint-Paul. De plus, des dizaines d’ateliers ont été offerts à cette même clientèle en leadership, en résolution de conflits, en éthique publique et en communications sociales, en plus des forums sur l’intimidation qui ont attiré des centaines d’étudiants. Finalement, l’évènement « Portes ouvertes », qui se tient à l’automne et à l’hiver, et le programme « Étudiant d’un jour » connaissent de plus en plus de succès.

 

 

Dans la même veine, le secteur du recrutement international est en plein essor. Les activités de recrutement qui ont eu lieu sur le terrain ont permis de mieux cibler les actions et de mieux utiliser les ressources. Grâce à l’exonération partielle des droits de scolarité pour les étudiants internationaux francophones, l’Université Saint-Paul a notamment fait des percées dans les pays de la francophonie.

Par ailleurs, l’accueil des étudiants internationaux a donné lieu à plusieurs initiatives : présence à l’aéroport dès leur arrivée; sessions d'information d'une journée à chaque semestre afin de favoriser les échanges et de créer des liens entre les nouveaux étudiants; mentorats par des étudiants qui ont vécu l'expérience afin de sortir les étudiants internationaux de l'isolement et de faciliter leur intégration; formation offerte au corps professoral et au personnel sur l'accueil d'étudiants internationaux; création de clubs africain, portugais, espagnol, allemand et italien, qui visent l'entraide par les pairs lors de l'accueil et de l'orientation.

 

 

3. La garantie d’une formation complète et une proximité de services

 

Il faut tout mettre en œuvre pour aider les étudiants dans leur parcours scolaire. Plusieurs services de soutien au succès scolaire sont déjà offerts depuis quelques années, dont un service de counselling, un centre d’aide à la rédaction et un service de pastorale. Ils ont été optimisés et ont pris de l’expansion. De plus, la Bibliothèque a pris le relais en offrant un nombre important d’ateliers de formation pour aider les étudiants à se familiariser avec les outils de recherche et d’apprentissage.

 

Une autre façon de garantir un accès plus large est de permettre aux étudiants d’étudier à distance ou en salle de classe. De plus, le besoin d’une formation continue est de plus en plus reconnu.
Il s’agit d’un domaine pour lequel l’Université Saint-Paul s’est très bien positionnée. Ainsi, la Faculté de théologie a mis en ligne un certificat comprenant dix cours, en plus d’offrir une série de conférences, aussi disponibles en ligne, sur des sujets pouvant intéresser un large public.

 

De son côté, la Faculté de droit canonique a elle aussi offert des webinaires mais à une clientèle plus spécialisée, en plus de séminaires sur le campus et à distance portant sur la canonisation, la psychologie clinique en lien avec le mariage, les ordres sacrés et la vie consacrée ainsi que sur la promulgation du droit matrimonial révisé.

 

La Bibliothèque de l’Université Saint-Paul, la plus prestigieuse au Canada dans les domaines de la théologie et du droit canonique, doit répondre aux besoins de toute la communauté universitaire : étudiants, chercheurs et professeurs. Un partenariat avec la Bibliothèque de l’Université d’Ottawa a permis d’accroître l’offre de services et l’efficience de nos opérations, entre autres, grâce aux prêts entre bibliothèques. De plus, le Centre de counselling et de psychothérapie a déménagé au deuxième étage de la résidence étudiante, dans des locaux entièrement rénovés qui répondent aux normes de la profession. Finalement, des fonds ont été obtenus pour mettre sur pied un centre de vie étudiante ainsi qu’un incubateur d’entreprises en innovation sociale. Ceux-ci verront le jour en 2017.

 

 

4. La compétence exceptionnelle du personnel et son rayonnement

 

Pour avoir toute sa pertinence, chaque programme d’études doit pouvoir être soutenu par une recherche de pointe. À cet effet, l’Université Saint-Paul entend occuper le premier rang dans ses domaines de spécialisation. C’est ainsi que ses six centres de recherche et ses cinq chaires de recherche ont tenu un nombre important d’activités : conférences, colloques, séminaires, groupes de lecture et de discussion, lancement de livres, publication d’articles et bien d’autres encore. De fait, c’est tout le corps professoral qui contribue au rayonnement de l’Université Saint-Paul.

 

L’enseignement ne doit pas pour autant être oublié. Il faut donc concevoir chaque programme d’études comme un véritable projet pédagogique fondé sur le principe de la transformation et centré sur l’étudiant. Cette approche pédagogique sert en quelque sorte de base au contrat qui lie l’Université Saint-Paul à ses étudiants. C’est pour cette raison que les résultats d’apprentissage ont été clairement définis pour chaque programme et pour chaque cours. De plus, le travail des professeurs à temps partiel est maintenant mieux encadré et ceux-ci sont invités à participer de façon active au développement de la pédagogie et des programmes d’études.

 

Le personnel administratif joue également un grand rôle à l’Université Saint-Paul. Les services scolaires et administratifs aux étudiants se démarquent par leur pertinence, leur modernité et leur efficacité. Certes, il s’agit là d’un travail de mise à jour continuel, mais les efforts déployés dans les dernières années se reflètent dans le taux de satisfaction très grand de la part des étudiants.

 

 

5. L’engagement envers nos communautés

 

L’Université Saint-Paul a toujours privilégié l’inclusion et la participation d’organismes voués au développement communautaire et social. L’Université Saint-Paul partage déjà son espace avec des associations et des regroupements au service de la communauté (jardin public, YOUCAN, ACUFC, Institut Goethe, ICRC, SSF, OPÉCO). Elle participe à des initiatives comme Discovery University, pour les plus démunis, et Avenir jeunesse pour les jeunes du secondaire provenant de familles ou de collectivités défavorisées.

 

L’engagement communautaire est un élément central de l’identité et de la mission de l’Université Saint-Paul. L’une des formes que prend cet engagement est certainement le placement de ses étudiants dans des organismes qui partagent ses valeurs. Un bureau des stages a donc été créé à cet effet afin d’offrir des cours de stage dans tous les programmes d’études.

 

Jusqu’à maintenant, l’Université Saint-Paul n’a pas su tirer pleinement avantage des liens de ses chaires de recherche, de ses centres de recherche et de ses professeurs avec la communauté en général. Pourtant, plusieurs de ses professeurs-chercheurs sont des spécialistes dans les domaines de l’abus sexuel, du syndrome du stress post-traumatique, de la résolution de conflits, du rôle des médias sociaux, pour ne nommer que ceux-là, des sujets qui font l’actualité. Pour asseoir sa notoriété, l’Université Saint-Paul a été plus présente dans l’espace public, que ce soit dans les journaux et les magazines ainsi que dans les médias sociaux, qu’elle a su pleinement exploiter. Des interventions sur le terrain ont aussi eu lieu à l’échelle internationale, notamment à Haïti où nos professeurs enseignent à de futurs formateurs chaque année. La création du Centre de services canoniques vient également servir cet objectif.

 

Une école d’été de perfectionnement répondant aux besoins de ceux qui cherchent une formation ciblée et créditée a été mise sur pied en collaboration avec le groupe Catholic Christian Outreach. Il s’agit de l’École d’été en nouvelle évangélisation, qui connaît un vif succès.