Université Saint-Paul
Téléphone : 613-236-1393
1-800 637-6859
Liens rapides
Print Imprimer

Conférence avec Professeur Reginald W. Bibby dans la cafétéria Lafamboise

L’Université Saint-Paul présente Professeur Reginald Bibby

Reginald W. Bibby


« C’est loin d’être terminé : l’avenir de la religion au Canada »

Le 4 avril 2013
Cafétéria Laframboise
19 h

Entrée libre

REGINALD W. BIBBY est titulaire de la chaire du Conseil des gouverneurs en sociologie à l’Université de Lethbridge en Alberta. Au cours des quatre dernières décennies, il a observé et analysé les tendances sociales au Canada dans le cadre d’une série d’enquêtes nationales réputées auprès d’adultes et d’adolescents; ce faisant, il a accumulé des données historiques et novatrices sur la religion et les jeunes.

Dans le cadre de sa conférence, M. Bibby explique et actualise les arguments provocateurs qu’il avance dans son plus récent livre, Beyond the Gods & Back: Religion’s Demise and Why It Matters. De l’avis de bien des observateurs, la religion au Canada décline de façon irréversible depuis les années 1960. En outre, la tendance à la sécularisation est perçue comme faisant partie d’une tendance mondiale, un corrélat inévitable de l’industrialisation et de la postindustrialisation. C’est ainsi qu’aujourd’hui, des commentateurs considèrent invariablement la religion comme une chose du passé. Des études approfondies des tendances et des recherches actuelles sur la religion dans ce pays démontrent qu’il se passe actuellement quelque chose de bien différent : la polarisation religieuse. Même s’il est vrai que de plus en plus de Canadiens choisissent de vivre sans pratique religieuse, un noyau relativement stable de gens continuent de valoriser la foi. De plus, un nombre significatif de personnes constitue un genre de « milieu ambivalent », continuant de s’identifier à des groupes religieux tout en s’appuyant de façon sélective sur leurs valeurs, un peu comme à la carte.

On retrouve cette structure de polarisation partout, y compris aux États-Unis. L’avenir de la religion au Canada n’est certes pas incertain; il reste toutefois à voir jusqu’à quel point les Canadiens vont rejeter ou accepter une religion, quelles « compagnies religieuses » vont prospérer et lesquelles vont échouer. Ce qu’on doit observer tout particulièrement, ce sont les événements imprévisibles, qui ont le potentiel d’ébranler le statu quo.

Cette conférence sera donnée en anglais.



Bookmark and Share

Autres liens